De la pleine conscience de la respiration…

Respirer: « absorber l’air dans la cage thoracique puis l’expirer,

Respirer, prendre un temps de pause, un temps de calme,

Respirer, marquer un temps de silence en soi,

Respirer, marquer un temps de silence en soi,

Respirer, se libérer… »

https://soundcloud.com/user-196178998/pleine-conscience

« Nous avons une tendance automatique à juger notre expérience comme n’étant pas tout à fait correcte – « ce n’est pas ce qui devrait arriver, ce n’est pas assez bien, ou ce n’est pas ce qu’on attendait ou ce qu’on voulait » – et cela exerce une influence puissante diminuant notre faculté d’être « pleinement présent(e) » à chaque instant. Ces jugements peuvent engendrer des flots de pensées portant sur la culpabilité, sur ce qui doit être changé, ou sur le fait que les choses pourraient ou devraient être différentes. Souvent, ces pensées nous accaparent, de façon assez automatique, en empruntant les sentiers battus de notre esprit. C’est pourquoi il arrive que nous nous éloignions de la conscience du moment, et que nous perdions la liberté de choisir, le cas échéant, quelle action entreprendre.

Nous pouvons recouvrer notre liberté si, comme premier pas, nous reconnaissons simplement la réalité de notre situation, sans être immédiatement prisonnier/prisonnière de nos tendances automatiques à juger, vouloir arranger les choses, ou souhaiter qu’elles soient autres qu’elles ne le sont. L’exercice de la pleine conscience de la respiration est une opportunité de s’exercer à développer une attention curieuse et bienveillante aux choses telles qu’elles sont à chaque moment, sans avoir à faire quoi que ce soit pour les changer. Il n’y a pas d’autre but à atteindre que d’amener la conscience à se concentrer là où le souffle se produit dans le corps. Atteindre un état de relaxation n’est pas un des buts de l’exercice. »

Très bonne pratique: https://soundcloud.com/user-196178998/pleine-conscience